HTTP://WWW.DIALLOBEDUCATION.COM/

HTTP://WWW.DIALLOBEDUCATION.COM/

Baisse de l’EURO et dévaluation déguisée du FCFA ; quid de nos politiques économiques ?

FrancCfa2010890-27776632.jpg
Baisse de l’EURO et dévaluation déguisée du FCFA ; quid de nos politiques économiques ?

Depuis quelques semaines sinon quelques mois, nous assistons à une baisse spectaculaire de l’EURO qui a des impacts considérables sur notre économie soumise au FCFA. En Janvier 2014, un EURO valait 1,349 DOLLARS. Au 16 Janvier 2015, un EURO vaut 1,158 DOLLARS. Ce qui équivaut à une baisse de 14% de l’EURO en une année.

L’EURO a une parité fixe par rapport au FCFA soit un EURO pour 655,957 FCFA. Toute variation de l’EURO par rapport aux autres devises est automatiquement subie par le FCFA. Par conséquent, pour avoir un DOLLAR en Janvier 2014, il fallait 486 FCFA alors qu’au Janvier 2015, nous devons débourser 566 FCFA pour avoir un DOLLAR. Cette forte variation monétaire subie est carrément une dévaluation déguisée du FCFA.

Elle remet en cause toutes les hypothèses des programmes macro-économiques de nos pays de la Zone CFA ; ce qui est très grave lorsque nous prenons en compte le manque de pertinence de ces programmes surtout avec notre dépendance et exposition vis-à-vis l’extérieur.

L’EURO baisse parce que, la Banque Centrale Européenne a décidé de faire tourner la planche à billets (création d’argent, connue sous le nom de « Quantitative Easing ». Le Quantitative Easing vise à racheter une partie de la dette des Etats de l’Union Européenne et de relancer la demande pour lutter contre la déflation (baisse des prix) notamment en Allemagne. Cette baisse de l’EURO est aussi une formidable opportunité pour la France pour gagner des gains de compétitivité, réduire son déficit commercial et relancer sa croissance.  

Nous subissons ainsi, une dévaluation déguisée du FCFA comme un dégât collatéral des décisions des autorités de la Banque Centrale Européenne et française alors que nous sommes tenus à une solidarité monétaire commune. Le cas du Sénégal et certains pays de la Zone CFA qui a peu d’opportunités d’exportation est largement dépendant des importations surtout des denrées de première nécessité.

Avec un service de notre dette libellé en dollars et qui va subir les conséquences de cette baisse de notre monnaie on se retrouve aussi avec une hausse des prix des produits importés. Cette baisse de l’EURO remet en cause des hypothèses de nos politiques économiques comme le Plan Sénégal Emergent, déjà si mal articulé. Nous saisissons cette occasion pour rappeler à nos citoyens, partis politiques et membres de la société civile de l’importance de poser avec sérénité sans tabou la question des pièges qui lie nos pays avec le FCFA. Cette question est cruciale si nous voulons mener de vrais politiques de développements autonomes en toute souveraineté.

La question c’est à se demander si on peut réussir une véritable politique économique à long terme si on ne détient pas les leviers de la politique monétaire ? Me Wade n’avait-il pas considéré la monnaie CFA de monnaie de Singe ???

Mr Amadou DIALLO



04/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres